• Français
    • Anglais
    • Allemand
    • Italien
    • Espagnol

L’énergie nucléaire devrait elle être considérée comme faisant partie d’un mix a faibles émissions?

AleaSoft, 3 avril 2020. Antonio Delgado Rigal, Docteur en Intelligence Artificielle, Fondateur et PDG d’AleaSoft, a répondu à la question du mois du pv magazine. Cette fois, la question était “Jusqu’à ce que les technologies de stockage nous permettent d’approcher une électricité 100% renouvelable, l’énergie nucléaire doit‑elle être considérée comme faisant partie d’un mix à faibles émissions? Ou une autre alternative est‑elle préférable?” Pour Antonio, l’énergie nucléaire en Europe a été, est et sera dans les années à venir très importante dans le mix électrique.

Jusqu’à ce que les technologies de stockage nous permettent de nous rapprocher de l’électricité 100% renouvelable, l’énergie nucléaire doit‑elle être considérée comme faisant partie d’un mix à faibles émissions? Ou une autre alternative est‑elle préférable?

“L’énergie nucléaire en Europe a été, est et sera très importante dans le mix électrique dans les années à venir. L’énergie nucléaire, contrairement aux autres énergies thermiques, ne génère pas d’émissions de gaz polluants.

En France, plus de 75% de l’énergie électrique est produite avec l’énergie nucléaire. Il est à noter que la France est le cœur électrique de l’Europe. Presque tous les pays d’Europe occidentale sont connectés par la frontière au réseau électrique français. Cette situation a favorisé qu’en général tous ces pays aient eu des prix plus bas et plus stables par rapport à ceux qu’ils auraient eu sans ce cœur nucléaire français.

En Espagne, l’énergie nucléaire contribue à plus de 20% de l’énergie totale au mix de production d’électricité, ce qui revêt une importance stratégique fondamentale. Chez AleaSoft, nous avons publié des avis sur l’importance de ce sujet dans la production d’électricité en Espagne. L’énergie nucléaire garantit une base stable au système électrique et aide à avoir des prix du marché de l’électricité plus bas et plus stables.

Dans les années à venir, les énergies renouvelables et notamment le photovoltaïque continueront d’augmenter leurs capacités de production. Au cours de cette période, les productions à cycles de gaz combinés et réacteurs nucléaires continueront de coexister et resteront essentielles dans un mix de production stable.

Comme nous l’avons indiqué à d’autres occasions, la production d’hydrogène doit être encouragée comme élément fondamental de stockage et pour une utilisation dans les transports sans gaz polluants. Pour avancer sur la voie de la décarbonisation, il est nécessaire que la production d’électricité à l’hydrogène vert fasse partie du mix de production dans un avenir pas trop lointain.

Espérons que la production nucléaire en Europe pourra se poursuivre pendant de nombreuses années pour garantir un mix robuste avec les nouvelles énergies renouvelables intégrées au système”.

Abonnement au résumé hebdomadaire d