Trois jours consécutifs avec des prix négatifs sur certains marchés européens de l’électricité en raison du vent et des coronavirus

AleaSoft, 20 avril 2020. La combinaison d’une production éolienne élevée, d’une demande d’électricité plus faible et d’une baisse des prix du gaz et du CO2, qui a conduit à la crise du coronavirus, continue à entraîner une chute des prix sur les marchés européens de l’électricité. Les 19, 20 et 21 avril, des prix horaires négatifs ont été atteints sur les marchés allemand, français et belge. Cette semaine, les prix sur les marchés de l’électricité devraient rester bas, bien que dans certains cas, ils soient plus élevés que la semaine dernière.

Nouvelle en anglais
Abonnement au résumé hebdomadaire d